PAXAL

New surrealism et figuration libre mystico-onirique

TRAVAIL SUR TOILE

Peinture sur châssis entoilés de toutes dimensions, jusqu’au monumental.

TRAVAIL SUR VOLUME

Peinture sur sculpture ou objet divers, tout devient support.

IMMIXTION

Travail de refonte sur œuvre existante, impression, magazine, etc.

Parlons parcours

Dès l’âge de 14 ans, à la fin des années 70, Paxal suit les cours du soir de l’École des Beaux-Arts de Mulhouse qu’il intègre à temps plein deux ans plus tard. Affilié à la Maison des Artistes en 1999, après un détour par la création publicitaire et l’édition, il retourne vers ses premières passions, la peinture et le dessin. Après quelques expositions personnelles dans l’Est de la France ainsi qu’à Papeete (Tahiti), il participe à nombre de salons et foires internationales d’art contemporain dans les plus grandes villes de l’hexagone et dans les pays voisins. Une quinzaine de galeries d’art proposent ses œuvres en France et à l’étranger.

L’important n’est pas ce que l’on regarde mais ce que l’on voit.

Henry David Thoreau

Tout est dans les détails

Qu’il nous donne à reconnaitre un lion, Roméo et Juliette, le crâne de Dali, etc. peu importe, ce ne sont là que des prétextes, des supports. Le sens est à touver dans les détails qui composent ou qui accompagnent le sujet.

LEGS et son modèle Katalina

ARS GRATIA ARTIS et son modèle Ruby Schatzi

Comme dans l’histoire du doigt qui montre la lune, son lion n’est que le doigt qui pointe sur tout ce qu’il y a autour : les éléments subtils, parfois drôles, souvent mystiques, de petites histoires, des saynètes, matières à réflexion, voire à méditation.  

Ce qu’il exprime ce sont des sentiments, qui souvent ne se disent pas, ne s’expliquent pas. Pour les laisser s’offrir à notre regard il faut s’attarder, tranquillement, laisser notre regard se perdre. C’est alors qu’on peut penser à Dali, à Bosch, à Arcimboldo.

CHAIR À CANON et son modèle Katalina

Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt.

Proverbe chinois

La Presse en parle

Voir les autres articles

Curieux ?

Vous devinez sans doute qu’il s’agit de « L’origine du monde », le fameux tableau de Gustave Courbet, du moins de l’interprétation que Paxal a bien voulu lui donner. Pour soulever le voile, inscrivez-vous à la newsletter.


New surrealism et figuration libre mystico-onirique
Coordonnées
Mulhouse – France
Adresse atelier-galerie :
77 rue Principale
68720 Froeningen
Connect

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google